Organisation
  • Tutelles
  • Direction
  • Organigramme

Organigramme

 

Les 280 agents du GANIL travaillent au sein des différentes divisions en charge du fonctionnement et du développement scientifique et technique du laboratoire.

 

La division Physique

La division Physique du GANIL conduit les activités de recherche et les développements en instrumentation associés du laboratoire. Elle se compose d’environ 60 personnes réparties en deux groupes :
Le groupe « Activités de Recherche » est composé des chercheurs en physique nucléaire, (théoriciens et expérimentateurs), qui mènent leurs programmes de recherche et aident les équipes de recherche venues du monde entier pour leurs expériences auprès des installations du GANIL. Les travaux réalisés par les physiciens du GANIL portent sur 5 thèmes majeurs : la structure nucléaire, la dynamique nucléaire, l’astrophysique nucléaire, les interactions fondamentales et les applications. L’articulation étroite entre les différents thèmes de recherche conduit les membres du groupe à mener de front différents travaux théoriques et à réaliser des expériences, dans le cadre de collaborations internationales, dont la complémentarité permet de faire progresser notre compréhension de l’organisation de la matière à l’échelle de l’infiniment petit comme de l’infiniment grand. Les physiciens sont aussi engagés dans de nombreux développement visant à améliorer les performances des dispositifs expérimentaux tels que les spectromètres et détecteurs.

Le groupe « DELTA » (DEtection, Lasers et Techniques d’Acquisition) rassemble des ingénieurs et techniciens experts en développement et exploitation de systèmes de détection et d’acquisition. Les expertises au niveau détection portent en particulier sur le développement et l’exploitation de détecteurs gazeux ou solides utilisés pour la trajectographie, la mesure d’énergie des particules ou sur des détecteurs de nouvelle génération appelés « cibles actives ». Ils développent de nouvelles compétences sur les systèmes de détection utilisant les lasers pour réaliser des expériences de spectroscopie de haute résolution. Les expertises au niveau acquisition portent sur le développement et l’exploitation de systèmes capables de collecter les signaux issus de multi-détecteurs et sur le traitement en temps réel de ces informations.

 

Le spectromètre AGATA est utilisé au GANIL pour des expériences
de physique nucléaire

 

La division Opération et Développements

La mission principale de la division Opération et Développements consiste à exploiter, maintenir et développer les accélérateurs du laboratoire (cyclotrons et LINAC) et les salles d’expériences avec les systèmes de détection. Elle est constituée de huit groupes techniques.

Les agents de cette division interviennent tout au long du parcours des faisceaux d’ions, depuis les sources d’ions jusqu’aux cibles de matière utilisées. Ils ont en charge la production des ions, leur transport, accélération et séparation et leur caractérisation tout au long de leur parcours.

Une équipe se relaye 24h/24 et 7 jours sur 7 pendant le fonctionnement des accélérateurs afin de fournir du faisceau en continu aux expériences.

Découvrez le parcours de l’ion au GANIL, depuis les sources jusqu’aux salles d’expériences.

Indispensables pour le développement des équipements liés au fonctionnement des accélérateurs en exploitation et en projet, la division rassemble des experts, ingénieurs et techniciens en physique des accélérateurs, sources d’ions, commande-contrôle, hautes fréquences, diagnostics, alimentations de puissances, vide, cryogénie, électronique, mécanique, automatismes, géomètres et autres disciplines techniques. Ils apportent des solutions techniques indispensables pour le développement et le bon fonctionnement des équipements.

La division est également en charge des études mécaniques, de la conception, de la fabrication, et du montage et l’alignement des lignes de transports et d’une partie des instruments utilisés pour les expériences de physique.

Cette division a un groupe dédié à l’ordonnancement et à la gestion des installations, qui assure la coordination technique des accélérateurs, des salles d’expériences et l’accueil technique des expériences en lien avec les autres groupes du GANIL. Il contribue à l’élaboration du planning faisceau et s’assure de la disponibilité des moyens matériels nécessaires pour les activités de la division.

 

Salle de l’une des sources d’ions de SPIRAL2

 

La division Soutien technique et administration

La division Soutien Technique et Administration regroupe les services supports à la recherche, essentiels au fonctionnement du laboratoire. Ils apportent leur expertise administrative dans les domaines des achats, de la gestion financière et comptable, du juridique et des ressources humaines et relations sociales.

La division comprend des groupes techniques qui interviennent de façon transversale avec l’ensemble des autres groupes du laboratoire. Ils ont en charge la gestion et le développement de l’outil informatique et l’architecture réseau associée, pour répondre aux exigences liées aux activités du site. Un groupe est également en charge du suivi et de la réalisation de travaux liés aux bâtiments et à leur maintenance.

La division regroupe également une équipe en charge des thématiques Sûreté, Hygiène et Sécurité, Radioprotection et Environnement. Elle apporte son expertise sur ces thématiques et veille à la bonne application de la réglementation en vigueur par les travailleurs internes et extérieurs.

Le service de Santé au Travail s’assure du suivi médical des agents du laboratoire et prend en charge la prévention des risques liés à la santé.

 

La Cellule Coordination des Programmes

La cellule Coordination des Programmes a en charge la coordination, la planification et l’articulation des programmes et activités du GANIL en lien avec les chefs de projets, les responsables de division et la direction.

La coordination des projets apporte un soutien méthodologique aux chefs de projets, réalise le suivi et organise les revues de projets nécessaires. La cellule assure également le contrôle de gestion des projets et tient à jour un planning directeur général.

La Cellule dispose d’un planificateur qui organise les interventions sur l’ensemble des installations du laboratoire. Il gère ainsi la co-activité et s’assure de la disponibilité des ressources (matérielles et humaines) pour programmer les travaux.

 

La Cellule Sûreté-Qualité

La cellule Sûreté-Qualité a en charge le suivi des dossiers en lien avec l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), au titre du classement Installation Nucléaire de Base (INB) d’une partie du laboratoire. À ce titre, elle assure le suivi des demandes de l’ASN et des engagements pris par le GANIL auprès de l’ASN et elle instruit les questions relatives à la sûreté, la radioprotection et l’environnement.

La composante Qualité de la cellule assure quant à elle la mise en place, le déploiement et l’optimisation du référentiel qualité en vigueur au GANIL et coordonne les correspondants Qualité, Sécurité, Environnement (QSE) des différentes divisions.

 

Le spectromètre AGATA

 

La Cellule Innovation, Valorisation, Partenariats, Communication (IVPC)

La Cellule IVPC assiste la direction dans la recherche et la coordination de projets partenariaux en lien avec des laboratoires et institutions locales, nationales et internationales. A ce titre, elle soutient et accompagne les personnels du GANIL dans l’élaboration et la soumission de leurs projets pour financement et le suivi pluriannuel des accords.

La Cellule IVPC prend en charge l’identification, le développement et la coordination de projets avec des industriels. A ce titre, elle identifie les technologies innovantes et les savoir-faire déployés au GANIL et les valorise auprès du monde industriel. Cette mission de valorisation de la recherche revêt plusieurs aspects : transfert de savoir-faire vers les partenaires industriels (brevets, licences), collaboration de R&D entre les équipes du GANIL et les industriels, prestations de services, formations, vente de faisceaux pour des applications industrielles (R&D, tests, qualification).

La Cellule IVPC a en charge la documentation du GANIL, qui revêt plusieurs missions : mesure de la publimétrie, pérennité des données du GANIL, archivage et partage des documents, ouverture des données vers l’Open Access, sauvegarde du patrimoine technique et scientifique…

Enfin, la Cellule IVPC assure la communication interne et externe du laboratoire, auprès de publics variés : partenaires scientifiques et institutionnels, grand public, scolaires… Elle développe de nouveaux outils de médiation et de diffusion de la culture scientifique