Le GANIL dans son environnement

Les principales installations du Ganil (y compris Spiral2) relèvent du régime des Installations Nucléaires de Base (INB) et sont, à ce titre, contrôlé par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). L’ensemble des mesures, des procédures et des équipements liés à la sûreté nucléaire et à la radioprotection fait l’objet d’études et de contrôles validés par l’ASN pour toutes les phases de vie de l’installation depuis la conception, avant la mise en service de l’installation et pendant son exploitation jusqu’à son démantèlement.

Le Bilan annuel de sûreté de l’INB 113 est un document publié tous les ans par le GANIL conformément à l’ordonnance 2012-6 du 05.02.2012 du code de l’environnement (relative à la transparence et la sécurité en matière nucléaire). Il est destiné au public, aux responsables locaux ainsi qu’aux instances de concertation locales et nationales.

Pour toutes demandes de documents ou d’informations liés à l’exploitation et la sûreté des installations du GANIL, vous pouvez adresser un mail à M. Vincent Cingal (vincent.cingal@ganil.fr), Responsable de la Cellule Sûreté Qualité.

Au GANIL, une équipe de plus de 20 personnes est en charge de la prévention des risques sur le site. Il est composé de personnes compétentes dans différents domaines :  sûreté nucléaire, sécurité conventionnelle, radioprotection et protection de l’environnement.

Commission Locale d’Informations (CLI)

Une Commission locale d’information pilotée par le Département du Calvados, avec la participation des représentants des communes environnantes, est en place depuis le 29 décembre 2008. Elle assure une mission générale de suivi, d’information et de concertation auprès du public concernant les activités du Ganil. Visitez le site de la CLI du GANIL : https://www.calvados.fr/accueil/le-departement/routes-environnement–territoire/securite-publique/cli-du-ganil-et-de-spiral-2.html

Une partie des bâtiments dans l’INB du GANIL


Le code de l’environnement impose à tout exploitant nucléaire d’accorder la priorité à la protection de la population et de l’environnement (faune et flore) et à son amélioration permanente, et en premier lieu par la prévention des accidents et la limitation de leurs conséquences au titre de la sûreté nucléaire. La réglementation impose également de formaliser et de mettre à jour périodiquement la politique de l’exploitant dans un document qui précise comment accorder cette priorité dans l’exploitation de l’installation.

Ce document est consultable ici.

Nous avons souhaité au travers cette politique réaffirmer les valeurs du GANIL et notre vision de la manière dont doit être pris en considération la sûreté nucléaire. Enfin, nous avons souhaité rappeler dans les objectifs opérationnels, les différents engagements déjà pris par le GANIL, qui soulignent la forte implication du laboratoire sur le sujet.