Le premier triplet de multipôles supraconducteur du spectromètre S3, l’une des salles d’expériences de l’installation SPIRAL2, est arrivé au GANIL le 29 août 2018.

L’aimant, d’une masse de 2,8 tonnes, mesure 1,8 m de long et presque autant de haut. Ce type d’aimant, très compact malgré le nombre de fonctions optiques qu’il permet de générer (quadrupôle, sextupôle, octupôle et dipôle), est le premier d’une série de sept à être livré au GANIL.

Le champ magnétique est généré par du conducteur en alliage Niobium-Titane (NbTi) disposé dans un matrice époxy/fibre de verre, à la température de l’hélium liquide (4,2° Kelvin). Les amenées de courant, constituées de deux types de supraconducteur à haute température, sont refroidies à l’azote.

Arrivée aimant supraconducteur S3 au GANIL 

Il s’agit d’un design unique fruit d’une collaboration entre le GANIL, le CEA/IRFU, le laboratoire américain d’Argonne Nat. Lab. et les deux industriels qui ont en charge le prototypage et la série (Advanced Magnet Lab. pour les bobines supraconductrices, Cryomagnetics. Inc pour les cryostats et l’intégration).

Cet élément a été financé par l’EQUIPEX n° 10-EQPX-0046, attribué à S3 par l’Agence Nationale de la Recherche en 2011.