Actualités
Partager cet article
Actualités à la une
juillet 18, 2019
Deux projets de recherche collaborative coordonnés par le GANIL financés par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)
juillet 11, 2019
L’ASN donne l’autorisation administrative de mise en service de SPIRAL2 au GANIL
mai 10, 2019
Campagne 2019 au GANIL : une série d’expériences pour étudier les propriétés de la matière nucléaire des étoiles à neutrons
mars 23, 2018

Un projet international de coopération scientifique coordonné par le GANIL reçoit un financement de l’IN2P3

Le GANIL et ses partenaires français et internationaux ont reçu un financement « PICS » (Projet International de Coopération Scientifique) attribué par l’IN2P3 pour le projet de développement technique et scientifique MITICANS (Manipulation of Ions in Traps and Ion sourCes for Atomic and Nuclear Spectroscopy).

Le projet MITICANS vise à concevoir des techniques innovantes au service de recherches fondamentales en physique et astrophysique nucléaires.

Parmi ces techniques, le développement de sources d’ions spécifiques est indispensable pour produire des faisceaux d’ions exotiques intenses, notamment pour le projet S3 (Super Séparateur Spectromètre) de SPIRAL2, qui ouvrira de nouveaux horizons à la physique nucléaire.

Le projet prévoit également de poursuivre les études de spectromètres dits « de recul » car ils permettent de récolter les produits de réactions entre le faisceau et la cible. Ces instruments présentent un intérêt tout particulier pour l’étude de noyaux exotiques.

Enfin, une nouvelle génération de pièges à ions sera mise à l’étude. Ces équipements permettent de stocker les particules chargées sur une longue durée pour étudier leurs propriétés avec précision (masse, durée de vie, modes de décroissance…).

Université de Jyvaskyla, Finlande © T. Sajavaara

Les recherches permises par ces développements portent principalement sur l’étude des symétries dites fondamentales (car elles concernent les particules et les forces élémentaires) en physique nucléaire. Pour l’astrophysique nucléaire, elles permettront de recueillir des informations de la masse des particules, données indispensables pour mieux comprendre la nucléosynthèse (formation des noyaux dans les supernovae ou les étoiles à neutrons).

Ce projet, coordonné par le GANIL, regroupe des laboratoires français (IPNO, LPC Caen, CSNSM et CENBG) et internationaux (Université de Jyväskylä, Finlande). La dotation attribuée par l’IN2P3 pour trois ans permettra de financer les déplacements des chercheurs et ingénieurs dans les différents laboratoires impliqués.