Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections
Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil GANIL Actualités Le tableau de ...

Le tableau de Mendeleiev s’enrichit de quatre nouveaux éléments ! - 09 Mars 2016

La découverte récente de quatre nouveaux éléments ont fait l’objet d’un grand nombre d’articles dans la presse : les physiciens du Ganil ont été sollicités pour participer à la rédaction d’articles grand public*, pour Libération, Sciences et Avenir et Figaro notamment.

L’Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA), un comité international composé d’experts en physique et chimie, a validé officiellement la découverte des éléments 113, 115, 117 et 118. Elle attribue l’élément constitué de 113 protons à l’équipe japonaise de Riken à Tokyo et les éléments 115, 117 et 118 à des équipes russes et américaines du JINR à Dubna, du LLNL à Livermore et du ORNL, à Oak Ridge. Ces chercheurs ont quelques mois pour proposer des noms au comité qui devra les valider pour qu’ils entrent officiellement dans le tableau de Mendeleïev.

Même si ces éléments dits « super-lourds », car comptant plus de 100 protons, ont été observés chez nos collègues, ils n’ont pas dévoilé tous leurs secrets : quelles sont leurs propriétés physiques et chimiques ? Jusqu’à combien de protons et de neutrons un noyau atomique peut-il compter ? Pour les physiciens nucléaires, explorer les limites d’existence des noyaux suivant leur nombre de protons et de neutrons est particulièrement important car cela permet d’étudier la manière dont les nucléons se répartissent en couches successives dans ces noyaux extrêmes et de sonder les forces nucléaires.

Le GANIL s’engage dans l’étude de ces noyaux avec le nouvel accélérateur SPIRAL2** et le séparateur d’ions S3 dont les performances devraient permettre de fabriquer des noyaux comptant jusqu’à 120 protons : outre l’amélioration des dispositifs de production de ces noyaux, des outils complémentaires d’analyse (détection de rayonnements gamma et X, de particules chargées, utilisation de lasers, etc.) devraient aider à mieux comprendre leurs propriétés. Et il reste en effet beaucoup noyaux super-lourds à découvrir !

Au-delà des améliorations techniques mises en œuvre, le développement de modèles théoriques au GANIL permettra de déterminer les meilleures conditions de fabrication de ces noyaux et d’en analyser les propriétés.

 

*Plus d’informations sur ces nouveaux noyaux : http://www.liberation.fr/futurs/2016/01/07/mendeleiev-avance-de-quatre-cases_1424962

** Pour visionner la vidéo consacrée à SPIRAL2 : http://dai.ly/x2sf0ya



Installer Head Pilot Online